Savoir débrancher à volonté !

Savoir débrancher et rebrancher à volonté. 

 

Débrancher, c'est quoi ? 

 

Dans tous les magasines et autres manuels du bien-être, il est à présent acquis que les « moments pour soi » sont indispensables à l'équilibre, à la structure de notre petit édifice. 

Débrancher, c'est respecter son rythme, savoir entendre les alertes et se créer des moments uniques, seul ou avec des personnes choisies, dans un lieu qui nous ressource. 

Certains préféreront s'isoler dans la nature, prendre un bain même si l'emploi du temps ne le leur permet pas (d'ailleurs, qui va nous donner la permission si ce n'est nous-mêmes ?) d'autres disparaissent sur un vélo pendant des heures, d'autres préfèrent se fondre dans l'anonymat, certains choisissent de confier une famille nombreuse un week-end par mois pour s'offrir une escapade en amoureux : à chacun ses méthodes pour se retrouver soi, en dehors de la pression professionnelle, sociale ou économique, en dehors du groupe, quel qu'il soit. 

 

Il n'est pas indispensable de partir au bout du monde ni très longtemps : il suffit juste de se faire plaisir parce qu'on le mérite bien, comme on actionnerait un bouton on/off, comme on appuierait sur « pause ». 

 

La technique du lâcher prise devient ainsi une philosophie, un art de vivre, si simples à enseigner et à transmettre à notre entourage, à nos enfants. Il suffit de quelques minutes pour se poser, même si le contexte n'y est pas favorable a priori, en fermant seulement les yeux parfois. 

 

Tout le monde est plus ou moins sensible aux mêmes protocoles pour y parvenir : une marche en forêt, une promenade en barque, un ciel étoilé, un morceau de musique, la contemplation d'un feu de cheminée… Retrouvez les sensations qui accompagnent les images, laissez remonter les odeurs, les bruits, trouvez-vous un lieu « magique » qui vous ressemble, où vous êtes bien, où vous êtes vous, et que vous pourrez recréer mentalement partout où vous en aurez besoin. 

L a nature nous offre cette faculté de retrouver nos racines, les pieds nus dans l'herbe ou dans l'eau, le visage au soleil ou la face fouettée par le vent, les mains grattant la terre pour semer, désherber : les éléments sont là, accessibles, gratuits, dans ce tourbillon éternel et inépuisable. 

 

Prenez la décision de puiser à la source autant de fois qu'il vous sera nécessaire pour retrouver le rythme, l'amplitude du souffle, le plaisir du contact de votre corps debout, relié à la vie qui vous entoure et qui vous habite. 

 

Quelques secondes par jour suffisent pour vous reconnecter à l'essentiel et retrouver l'énergie de continuer. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0